Paris sera champion de France

13 mai 2012 - 15:49

Bilan du championnat 2011-2012 avant la finale samedi

La fin de saison se profile alors que le championnat de France est terminé, et voit Paris (Sporting, 1er du groupe A) affronter Paris (Métropole, 1er du groupe A) en finale.
Comme l'année dernière, finales de Coupe Nationale et Championnat sont 100% parisiennes. Pas de surprise, mais du beau jeu proposé. Le Sporting Paris a gagné à nouveau la 1ère manche en remportant la Coupe Nationale hier à Strasbourg (7-4), pour le 3ème année consécutive.
2ème round samedi à Villeneuve d'Ascq, avec pour enjeu le titre de champion de France et la qualification européenne.
L'enjeu était diminué par l'absence de play-offs en championnat. Pas de demi-finales cette saison, la seconde place des deux groupes est purement honorifique. Histoire de ne pas oublier chacun des clubs qui ont animé la saison, voici un bilan.

Groupe A :
Le Sporting Paris a survolé les débats et n'a été accroché qu'à Colmar (1-1). Béthune a confirmé son statut de dauphin en finissant 2e comme l'an passé, mais sans avoir l'honneur d'affronter le 1er du groupe B. Après une saison difficile qui l'avait vu batailler pour le maintien, Garges a retrouvé Parfait Mendy, et avec lui une place de 3e plus conforme à l'équipe qui avait été demi-finaliste en 2010.
Autre confirmation, après avoir été 3e la saison passée, Faches-Thumesnil reste dans le haut de tableau avec sa 4e place. On retrouve ensuite les promus : Roubaix AFS a effectué une 1ère saison sans accroc dans l'élite, Longwy a également assuré son maintien sans se faire peur. Bagneux a été l'auteur d'une belle remontée au classement pour finalement se sauver dans les dernières journées. Strasbourg a été handicapé par une début de saison poussif et un huis-clos à domicile pendant près de la moitié de la saison, mais ses résultats lui permettent de figurer hors de la zone rouge. Clénay a raté sa saison, et ne doit son salut qu'à une série de 6 matchs sans défaite en milieu de championnat, et une victoire à la dernière journée. Le salut vient aussi des diverses sanctions qui concernent les autres équipes du bas de classement.
Roubaix Futsal s'est vu retirer 15 points et malgré une série de victoires, le club historique figure dans l'ascenseur pour la descente. Du moins dans l'état actuel des choses, car Strasbourg est également sous la menace d'une sanction. Si elle vient à être appliquée, les Alsaciens descendraient à la place de Roubaix. Si ces 2 clubs voyaient leurs recours aboutir, Clénay pourrait en faire les frais.
Enfin, Colmar n'a pas été sanctionné mais n'a jamais pu compenser le départ de ses cadres. Les jeunes de l'équipe terminent toutefois par une belle victoire à l'extérieur. Pfastatt a été sanctionné tout comme Roubaix, ce qui explique son classement, et a décidé de ne pas faire appel mais compte bien repartir de l'avant pour remonter au plus vite.
Il reste donc une descente à officialiser dans le groupe A.

Groupe B :
Paris Métropole a subi 2 défaites (à Echirolles et Erdre) mais termine 1er avec un petit point d'avance sur le FC Erdre. Malgré une superbe première saison dans le groupe B et une seule défaite, les jaunes pourront s'en vouloir d'avoir été accrochés par Cannes. Lyon Footzik avait bien mal débuté la saison, mais sa remontée fulgurante lors des matchs retour lui vaut une place sur le podium.
Cannes reste dans le top 4 comme chaque année grâce à des résultats constants. Les Isérois d'Echirolles confirment leur bonne saison passée, au contraire du Kremlin-Bicêtre qui a un moins bon classement cette année, mais tente de lancer les jeunes dans le grand bain. Autre équipe habituée des bons parcours, Bruguières a eu plus de difficultés. L'UJS Toulouse se maintient à la dernière journée, tout comme le promu Toulon. Une saison de résultats en dents de scie pour finalement se sauver.
Montpellier Agglo n'a pas eu cette chance, ayant dû jouer le maintien face à Paris Métropole. Rhône Futsal Espoir (ou Lyon Olympique Futsal) a été en difficulté une bonne partie de la saison et n'a pu relever la tête. Pont de Claix fait l'ascenseur malgré un bon départ. Membre depuis les débuts du championnat, l'ASC Vénissieux quitte l'élite sans avoir démérité. Enfin, le repêché de dernière minute Toulouse Lalande s'attendait a une saison galère mais a joué le jeu jusqu'au bout, récompensé par 3 victoires, dont 2 lors des dernières journées.

Les 6 équipes promues ne sont pas encore officialisées, mais plusieurs clubs qui ont dominé largement leur championnat régional tiennent la corde : Toulouse Futsal Club, Montpellier Petit Bard et le Sporting Strasbourg Futsal.


Photo © Dominique Gutekunst, L'Alsace

 

Commentaires

7-3
CLENAY 1 / TOULOUSE U.J.S 31 4 mois
CLENAY 1 / TOULOUSE U.J.S 31 : résumé du match 4 mois
6-3
BEAUCAIRE FUTSAL / CLENAY 1 4 mois
BEAUCAIRE FUTSAL / CLENAY 1 : résumé du match 4 mois
1-3
CLENAY 1 / LUX 7 mois
CLENAY 1 / LUX : résumé du match 7 mois
5-5
CLENAY 1 / BEAUCAIRE FUTSAL 9 mois
CLENAY 1 / BEAUCAIRE FUTSAL : résumé du match 9 mois
6-2
CLENAY 1 / MONTPELLIER AGGLO 9 mois
CLENAY 1 / MONTPELLIER AGGLO : résumé du match 9 mois
6-4
PONT DE CLAIX FUTSAL / CLENAY 1 9 mois
PONT DE CLAIX FUTSAL / CLENAY 1 : résumé du match 9 mois
CLENAY 2 et CLENAY 1 9 mois
CLENAY 1 : nouveau joueur 9 mois
Clénay - Lyon Footzik : 7-2 1 an

CLÉNAY FCVN

Clénay Futsal Club Val de Norge (Côte d'Or, Bourgogne).

Mail : clenay.fcvn@bourgogne-foot.fr
Twitter (@clenayfcvn)
Facebook (page Clénay Futsal Club Val de Norge)