Interview de Loïc Stoltz par Univers Sports

9 août 2013 - 10:40

Le coach livre ses impressions

La page Facebook Univers Sports, spécialiste des sports collectifs, a donné la parole au coach clénois Loïc Stoltz. Nul doute que l'aspect insolite d'un club de l'élite du futsal basé dans un village de 900 habitants vaut bien un coup de projecteur sur l'ASL Clénay, et surtout sur le futsal en général.

A la rencontre de... Loïc STOLTZ (ASL CLENAY FUTSAL)

Vous commencez à être habitués, notre revue de presse quotidienne relate les évènements marquants ou insolites du monde du football. Pourquoi ne pas mettre en avant des acteurs du sport qui, à leur manière, contribuent à l'émergence de leur discipline ou qui viennent en parler juste parce que leur passion est trop forte ? Des acteurs qui donnent de leur temps et de leur énergie par passion et qui rêvent de devenir grands eux aussi...

Dans ce premier entretien, nous avons rencontré Loïc STOLTZ, entraineur de l'ASL CLENAY futsal en Ligue 1. Club de haut niveau dans une structure et un environnement amateur, ce passionné nous dresse le portrait de SON club et de ce sport qu'il aimerait voir grandir.


Univers Sports - Loïc, la première question qui me vient à l'esprit et que beaucoup doivent se poser... quel a été le déclic pour monter un club de futsal dans un village de 900 habitants pour l'amener dans l'élite du futsal Français ? Avec une moyenne de 300 spectateurs par match !
Loïc Stoltz - "Au départ nous avons créé une section pour du loisir (2001) et puis l'arrivée de joueurs talentueux (certains sont encore dans l'effectif actuel) a fait que nous avons décidé de nous inscrire en coupe de France (2004). Les résultats ont suivi et tout s'est enchainé très vite !"

US - Tu es un passionné de ce sport, comment devient-on un mordu de futsal? C'est un sport mineur dans notre pays avec un championnat de D1 pas très connu et une équipe de France totalement inconnue (il faut bien le reconnaitre)
LS - "Je suis un passionné de sport en général et j'aime l'adrénaline que procure la compétition de haut niveau. J'ai pratiqué le football, le volleyball et le beach-volley en club mais le type d'efforts fourni en futsal me correspond parfaitement. De plus ce sport est en plein essor et je suis persuadé qu'il sera professionnel à moyen terme... j'aime à penser que je peux faire partie des pionniers dans cette histoire ! (rires)


US - Comment se prépare cette saison de Ligue 1 ...
LS - " Nous avons repris l'entrainement le 29 Juillet avec un groupe très peu modifié, ce qui peut avoir l'air d'un point faible, mais je pense avoir un groupe de qualité et surtout doté d'un très bon état d'esprit ! C'est d'ailleurs pour moi un critère incontournable dans le recrutement !"


US - Quand on finit 3e la saison précédente, on se dit que c'était une saison inespérée et on verra bien comment va se passer la suivante ou alors on nourrit des ambitions de rester à cette 3e place voire d'aller plus haut ?
LS - "On a effectivement fini 3e, ce qui était inespéré en début de saison mais parfaitement mérité au vue de notre championnat. Cela dit, la D1 réunit les 6 premiers de chaque poule (plus la réintégration du Kremlin Bicêtre United) ce qui signifie que ça sera d'autant plus compliqué de terminer sur le podium ! L'objectif principal sera donc le maintien mais nous jouerons tous les matchs pour les gagner et nous ferons les comptes le moment venu..."


US - Quelles sont les difficultés de pratiquer un sport à haut niveau avec des moyens d'amateurs ?
LS - "Les difficultés sont nombreuses et la principale étant le manque de moyens financiers. Nous sommes TOUS bénévoles, personne ne touche le moindre centime. Alors que dans certains clubs, joueurs et entraineurs sont payés, ils peuvent s'entrainer tous les jours voir plusieurs fois par jour... des conditions idéales pour progresser ! Mais on se plaint pas, on travaille pour développer le club et les joueurs donnent tout sur le terrain !"


US - Quelles sont les particularités physiologiques, techniques et tactiques de ce sport ? Le jeu ne s'arrête quasiment jamais avec des règles qui poussent les joueurs à prendre des risques et à jouer vite vers l'avant...
LS - "Il faut des joueurs polyvalents qui savent attaquer et défendre, ils doivent être concentrés et actifs car la moindre erreur se paye comptant ! C'est pour cela que les changements sont réguliers. La technique individuelle est importante mais l'aspect tactique, qu'il soit offensif ou défensif, est VITAL ! C'est vraiment loin du foot de rue et ça nous l'avons compris en 2007 lors du challenge national (qualificatif pour le premier championnat de France) où nous avons rencontré le Sporting Club de Paris et le Kremlin-Bicêtre United, des monstres de la discipline en France."


US - Comment aborde-t-on un match de D1 ? On fait une causerie (points forts, points faibles de l'adversaire), on met en place des systèmes de jeu, un peu comme au basket ou au hand, en fonction de l'adversaire ou on joue sur la capacité d'adaptation de ses joueurs pour répondre aux problèmes posés par l'adversaire ?
LS - "Je n'ai pas pour habitude de faire de longues causeries (souvent ennuyeuses) mais il est nécessaire de motiver les troupes, de décider d'un système de jeu mais surtout de préciser la manière dont on doit défendre ! Il faut effectivement faire un point sur l'adversaire (quand on le connait), mais l'adaptation des joueurs et la gestion de l'entraineur en cours de match restent la clé qui peut te faire perdre ou gagner un match. Cela dit je pense qu'il es intéressant de laisser une certaine liberté aux joueurs pour éviter un jeu trop stéréotypé donc lisible par l'adversaire."


US - Qu'attends-tu de la restructuration du championnat de D1 ? Médiatsation, arrivée de sponsors, augmentation du nombre de clubs donc de licenciés...
LS - "J'espère vivement qu'une chaine de télé s'intéresse à la discipline, cela boostera la visibilité et donc la possibilité de trouver des investisseurs. La FFF restructure le championnat justement dans le but de professionnaliser le futsal. Cela passe forcément par une médiatisation et un intérêt grandissant des sponsors !"


US - Eurosport diffuse les grands évènements futsal justement... mais notre sélection nationale est absente des compétitions majeures et elle est inconnue pour le grand public. Comment vit-on ça en tant qu'acteur majeur de la discipline ? Le manque de résultats de notre sélection n'est-elle pas un frein à l'émergence du futsal aux yeux du grand public ? On voit des pays comme l'Iran, le Koweit et même les Iles Salomon présents à la dernière coupe du Monde... pourquoi pas nous ?
LS - "Le championnat de France est né en 2008, c'est plus que récent. Nous avons des années de retard par rapport à certaines nations mais l'équipe de France a fait de gros progrès ces dernières années et je suis persuadé que si la FFF continue sur cette voie, nous aurons une sélection compétitive et un championnat de bon niveau. Il faut juste être patient et ne pas brûler les étapes même si nous (les clubs) on a toujours le sentiment que ça n'avance pas assez vite !"

US - Si je te dis: le futsal, complémentarité du foot à 11... réalité ou utopie ? Le modèle Brésilien comme exemple ?
LS - "La réponse est dans la question... aujourd'hui les 2 nations qui dominent le Football sont les mêmes qui dominent le futsal, le Brésil et l'Espagne. Jusqu'à 15 ans tous les Brésiliens jouent au futsal. Pour moi il est clair que le futsal est un sport à part entière mais c'est aussi une formidable école pour le football à 11. Si on analyse les matchs des équipes nationales ou du FC Barcelone (par exemple)... on peut remarquer beaucoup de mouvements que l'on retrouve dans le futsal. Tous les clubs Brésiliens ou Espagnols possèdent une section futsal. Alors pourquoi se heurte-t-on aujourd'hui au désinterêt, à la méfiance, voire au mépris de certains dans le monde du football... peut-être par manque d'informations et/ou de connaissances."

US - Le futsal, en France, peut devenir professionnel selon toi...
LS - C'est, je pense, le but de tous les acteurs du futsal, club et fédération. Il faut cependant une visibilité et une image irréprochable de la discipline. Personnellement je suis convaincu que cela va se faire et je ferai tout mon possible pour que l'ASL Clénay contribue à cette évolution !"


Loïc, merci à toi pour ta disponibilité...un dernier mot pour les supporters de l'ASL Clénay et les amoureux du futsal

LS - " Tout simplement MERCI ! Continuez à supporter votre équipe dans le respect de l'adversaire et du corps arbitral et le futsal en sortira grandi !!!
Combativité, Solidarité, Respect et Humilité sont des valeurs que nous défendons hardemment sur le terrain et dans les tribunes, il faut que ça continue comme ça !
Bonne saison 2013-2014"



Envie d'en savoir un peu plus sur l'ASL Clénay futsal ?
Allez directement sur le site footeo du club : clenayfutsal.footeo.com (NDLR : et prochainement le site www.clenayfutsal.fr)


Vous souhaitez réagir aux propos de Loïc... on vous attend pratiquants de futsal aux quatre coins de la France ou amoureux de ce sport, venez donner votre avis !

UNIVERS SPORTS 

 

Photo : Nicolas Goisque

Commentaires

1-3
CLENAY 1 / LUX 3 mois
CLENAY 1 / LUX : résumé du match 3 mois
5-5
CLENAY 1 / BEAUCAIRE FUTSAL 5 mois
CLENAY 1 / BEAUCAIRE FUTSAL : résumé du match 5 mois
6-2
CLENAY 1 / MONTPELLIER AGGLO 5 mois
CLENAY 1 / MONTPELLIER AGGLO : résumé du match 5 mois
6-4
PONT DE CLAIX FUTSAL / CLENAY 1 6 mois
PONT DE CLAIX FUTSAL / CLENAY 1 : résumé du match 6 mois
CLENAY 2 et CLENAY 1 6 mois
CLENAY 1 : nouveau joueur 6 mois
Clénay - Lyon Footzik : 7-2 12 mois
6-4
MONTP AGGLO FUTSAL / CLÉNAY 12 mois
MONTP AGGLO FUTSAL / CLÉNAY : résumé du match 12 mois
Montpellier Agglo - Clénay : 6-4 12 mois
Clénay - Paris : 1-1 1 an

CLÉNAY FCVN

Clénay Futsal Club Val de Norge (Côte d'Or, Bourgogne).

Mail : clenay.fcvn@bourgogne-foot.fr
Twitter (@clenayfcvn)
Facebook (page Clénay Futsal Club Val de Norge)